Si il y a bien un secteur qui a énormément évolué depuis des dizaines d’années c’est bien celui de l’agriculture céréalière et le changement n’est pas forcément toujours un progrès comme nous allons le voir dans cet article…

Le blé moderne est un OGM

Lorsque l’on voit les pubs à la télévision pour les produits céréalier on voit toujours de jeunes adultes beaux et en parfaite santé qui caressent les blés en s’immergeant dans le champs. Il faut dire que la réalité est assez différentes car premièrement le blé moderne est une espèces qui demande un énorme volume de pesticide et autre engrais, vous baladez au milieu de ce genre de champs peut s’avérer particulièrement risqué. On se souvient tous de ses agriculteurs atteints de maladie grave pour avoir déversés des pesticides sur leurs champs pendant des années (avec du Glyphosate entre autre).

En plus de cela en France la quasi totalité du blé est d’origine OGM, certain blé ont été obtenus par hybridation forcée (donc une méthode plus ou moins naturelle) et d’autres par clonage en laboratoire. Ces croisements rapides ont été fait principalement pour la rentabilité, il s’agit de produire toujours plus sur une même surface. Le premier problème est que l’organisme humain n’a pas eu le temps de s’adapter à de tels changements aussi rapides et le second problème est que l’objectif de ces OGM n’a jamais été de faire un produit plus goutût ou sain mais plutôt d’augmenter la rentabilité et la résistance de ces blés.

Des semences infertiles

Pour aller toujours plus loin dans la rentabilité, les graines du blé moderne ne peuvent pas être semées l’année suivante. Grâce à une modification génétique faisant que les graines sont infertiles les géants de l’industrie céréalières se frottent les mains car les agriculteurs doivent dorénavant acheter chaque années de nouvelles graines pour la semis.

Les graines OGM ne pouvant germer, le blé moderne que vous mangez aujourd’hui dans vos farines, vos pains ou vos pâtes est un produit sans vie.

Ce scandale dont personne ne parle va poser d’énormes problèmes d’adaptation dans le futur car la transmission des gènes de blé d’une saison à une autre et brisée, la capacité d’adaptation de ce végétal est annihilé et nous devrons faire confiance à des géants comme Monsanto pour produire toujours plus d’OGM afin de surmonter les problèmes que rencontreront les futurs plans de blé.

Si je devais choisir entre une sélection des blé faites par la nature ou une autre faite par Monsanto, je choisirai plutôt la nature … et je ne pense pas être le seul.

Encore plus de gluten dans nos farines

Il est important de comprendre que l’on peu digérer des aliments sans pour autant les tolérer !

Le blé moderne contient 3 à 4 fois plus de gluten. On peu le comparer visuellement avec l’élasticité d’une pâte à base de farine moderne et ancienne.

Sources :

  • https://www.publiceye.ch/fr/themes-et-contexte/agriculture-et-biodiversite/semences/concentration-du-marche/
  • https://www.letemps.ch/economie/trois-multinationales-regnent-55-marche-mondial-semences
  • https://www.liberation.fr/planete/2018/05/09/l-union-europeenne-deverrouille-le-marche-des-semences_1648881
  • https://fr.wikipedia.org/wiki/Hybride_F1#St%C3%A9rilit%C3%A9_m%C3%A2le

Recevez gratuitement la lettre Santé 100%

Chaque semaine dans votre boite email, retrouvez les astuces d’Henri Raymond pour garder la pleine santé de manière naturelle. Une mine d’informations capitales sur les plantes, les huiles essentielles, les aliments ainsi que des recettes pour votre beauté et votre bien-être physique et mental.

En vous inscrivant votre email restera confidentiel (voir notre politique de confidentialité) et vous recevrez régulièrement la lettre santé 100%, un lien pour vous désinscrire sera présent à chaque fin d’email.

1 Comment

  1. Bonjour votre article est très peu référencé. Je suis Christophe Noisette, je suis le dossier OGM depuis 19 ans et j’aurais aimé plus de précision sur vos affirmations. Notamment la notion d’OGM… et le fait que le blé moderne ne se ressème pas. Cordialement. Christophe Noisette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *