Aujourd’hui je vous propose que l’on aille ensemble faire nos courses au supermarché. Pour ma part je n’y ais plus mis les pieds depuis 2012 mais comme cela j’en profiterai pour prendre quelques photos que je montrerais à mes petit enfants pour leurs montrer ce qu’a été l’hyper-productivisme de notre société à mon époque.

Etes-vous prêt à y aller ? Avec vous enfilé votre équipement de survie ?

Contrairement à l’épicerie, au fromager, à la boucherie ou au primeur qui existaient dans nos villes et villages à une époque pas si lointaine, ici nous entrons dans une zone de guerre.

Il s’agit d’un terrain miné pour notre corps et notre esprit. Une fois les portes automatiques franchies, notre cerveau va automatiquement être sur-sollicité par des milliers d’emballages tous plus attirants les uns des autres. Chacun de ces emballages étant spécifiquement étudié pour attirer une cible précise et il n’est même pas rare qu’un même produit soit emballé sous différents packagings pour attirer plusieurs cibles de con-sommateurs ! Le piège mental est donc bien tendu mais il s’agit également d’un piège pour notre corps car il faut bien savoir qu’aujourd’hui 70% des produits industriels contiennes des additifs et qu’une grande partie de ces ces additifs chimiques sont toxiques, vous découvrirez l’étude accablante que nous avons réalisée en fin d’article !

Je vous proposes de faire une expérience : Tous les deux nous allons tenter de nous déconnecter de ces émotions qui nous submergent à la vue de tous ces emballages. Nous allons uniquement nous arrêter aux rayons importants pour nous nourrir sainement cette semaine. Etant donné que le rayon du Bio est placé stratégiquement à l’entrée je vous propose de commencer par celui-ci.

Le rayon Bio et “bon pour la santé”

Ici a priori ici nous sommes comme à la campagne, que de beaux produits qui sentent bon la nature, certes cela semble un peu cher mais pourquoi pas si c’est bon pour nous non ? Et si on en profitait pour acheter un petit lait végétal histoire de remplacer le lait de vache ! Le lactose étant difficilement digérable et très sucré c’est une bonne idée.

Sauf que …

Si vous regardez un peu les compositions de ces lait végétaux vous allez vite vous rendre compte qu’il y a un soucis. En fonction de la marque vous découvrirez que les emballages sont trompeurs, car par exemple un lait d’avoine sera dilué avec un lait de riz (bien moins cher à produire).


Lorsque vous constatez la présence de lait de riz dans la composition du produit, tout naturellement vous retournez la bouteille pour regarder à nouveau la face avant et la miracle ! Vous constatez qu’il y a effectivement l’indication “avec du lait de riz” mais cette dernière étant tellement petite que vous ne l’auriez jamais remarqué autrement qu’en cherchant bien.

J’ai même vus un jour une bouteille de “lait de coco” avec une belle image de noix de coco avec ses copeaux. En regardant de plus près je me suis rendue compte que certains copeaux avait été digitalement remplacé par des grains de riz. L’illusion était totale mais l’industriel s’était protégé de toute poursuite pour publicité trompeuse grâce à cette méthode.

← EDIT : J’ai finis par retrouver le produit en question sur Internet, voici le fameux packaging : On peut voir 5 grains de riz se battant en duel à côté d’une énorme noix de coco ! Ce qui laisse à penser que que ce lait est riche en coco et que le riz est simplement la pour allonger un peu le jus.

En regardant la composition d’un peu plus près, voici ce que l’on découvre : Eau, lait de coco (5,3 %) (crème de noix de coco, eau), riz (3,3 %), orthophosphate tricalcique, stabilisants (carraghénanes, gomme guar, gomme xanthane), sel marin de table, vitamines (B12, D2), arômes.

Donc premier ingrédient en volume : de l’eau, puis du “lait de coco” (5,3 %) qui est en fait de la crème de noix de coco avec encore de l’eau (quel pourcentage ?) puis du riz (3,3 %) puis tout une panoplie d’additifs …. Nous avons donc presque “autant” (ou aussi peu) de riz que de coco mais sur l’emballage rien ne laisse penser à une boisson aussi pauvre en ingrédient … Cette boisson devrait selon toute logique s’appeler de l’eau arôme coco, mais vous n’en achèteriez pas

Cet exemple résume bien l’état d’esprit des industriels d’aujourd’hui !

Toujours au niveau des laits végétaux, regardez maintenant la teneur réelle en noix, noisette, amande, coco, etc … Elle ne dépassera jamais les 12% (au mieux), les pires lait végétaux seront dosés à 2%, le reste c’est du sucre, de l’eau et de l’épaississant !

Remplissez un grand verre d’eau, plongez-y 2 amandes et ajoutez 3 cuillères à café de sucre, voila ce que vous buvez en achetant un lait végétal tout fait ! 

Le véritable lait d’amande à faire chez vous c’est 1 litre d’eau, 250 grammes d’amandes et une datte (ou du miel) pour le goût sucré.

Découvrez mon enquête sur le lait d’amande : Arrêtez d’acheter du lait d’amande

Passons maintenant aux compléments alimentaires

Ici il n’y à pas trop de risque, nous pouvons baisser un peu la garde ! Il peu être intéressant d’acheter une ou deux boites pour faire le plein de vitamines mai il faut surtout garder à l’esprit que le mieux est d’assimiler ses vitamines et minéraux par le biais de notre alimentation quotidienne. Un supplément de vitamines peut tout de même être bénéfique en cas de fatigue ou pour prévenir d’un rhume. Si vous souffrez de fatigue vous pouvez prendre un complément comme le Bion 3 qui va renforcer votre organisme avec du Zink et du magnésium mais gardez à l’esprit qu’il s’agit d’une solution temporaire.

Si vous dormez correctement et que vous vous sentez tout de même fatigué il faut absolument analyser votre alimentation plus en détail et consommer des produits vivants chargés en nutriments. Ainsi contre la fatigue vous aurez tendance à vous dirigerez plus vers : Les légumes verts, des agrumes, du boudin, du foie, des légumes secs et du chocolat.

N’oubliez pas que les compléments alimentaires portent bien leurs noms et qu’ils ne sont pas nécessaire si votre alimentation est vivante, variée et couvre correctement vos besoins en minéraux, nutriments et vitamines.

Allons au rayon suivant, je vous suis !

Oui ? Quoi ? Ho Pardon ! j’étais absorbé par le rayon des fromages, je commençais à accepter l’idée de poser discrètement cette petite brique de fromage de chèvre dans mon panier. Merci de m’avoir ramené à la réalité ! Bon aller passons vraiment aux rayon suivant.

Petite astuce pour échapper à ce genre de tentation ​​​: Essayez d’aller au supermarché après le petit déjeuner ou le repas de midi. Il ne faut surtout pas aller faire ses courses le ventre vide sous peine de céder à la tentation de produits trop sucrés et trop gras !

Un petit fromage ne peut pas faire de mal et surtout si c’est du avec du lait de brebis, mais il ne faut pas sombrer dans l’abus, une portion de fromage par jour est selon moi beaucoup trop. Le fromage c’est bon, ça fait du bien au moral et surtout si vous l’accompagner avec un bon verre de Pinot noir ou de Pomerol ! Mais il faut savoir en consommer raisonnablement, chez moi avec ma petite famille nous ne consommons du fromage que le dimanche, car bien que nous soyons tous convaincus de l’alimentation vivante, nous sommes avant tout Français et nous connaissons le goût des bonnes choses ! En revanche pour le pain en accompagnement du fromage, ma femme et moi avons fait une croix dessus mais mes enfants continuent d’en prendre avec une parcimonie supervisée.

Le rayon boucherie et poissonnerie

Je vous suis toujours mais ici je ne m’arrêterais même pas ! Ici rien n’est fermier ou fait à la main. Les charcuteries sont remplies de nitrites, les pièces de bœuf proviennent de vielles vaches laitières qui ne produisant plus suffisamment de lait sont passé à l’abattoir, les poissons sont d’élevages et comme les vaches ils sont traités à toutes sortes d’antibiotiques et nourris avec des granules dont on ne sait rien ! Il suffit simplement de demander au boucher au découpeur d’ou provient sa viande, il n’en a pas la moindre idée car son boulot est simplement de découper la viande et de la mettre en devanture. Parfois il s’illustre dans ce que l’on appelle la “remballe”, c’est à dire rendre présentable une viande périmée en coupants les bouts pourris et en ajoutant un peu d’épice pour masquer le goût de la pourriture. C’est d’ailleurs souvent cette viande que vous retrouverez dans les saucisses et merguez sur lesquelles ont ajoute une belle promotion pour que ca parte le plus vite possible ! Pour les supermarchés il est impensable de faire de la perte sur des produits avariés …

Ce rayon est simplement à fuir, pour acheter une bonne viande ou un bon poisson, il faut se rendre dans une véritable boucherie ou poissonnerie, parler au boucher dont c’est métier, demandez lui des conseils pour vos préparations et demandez lui la provenance des aliments et comment cela a été préparé, vous verrez tout de suite la différence avec un découpeur de supermarché. Les vrais poissonniers et encore plus les bouchers sont de véritables artisans passionnés par leurs produits et veulent vous servir la meilleure pièce qui vous laissera un bon souvenir. Pour eux rien n’est plus beau que lorsque vous revenez la semaine suivante en leurs racontant comment toute votre famille à adorée déguster ce merveilleux morceau de viande ou de poisson.

Le rayon des gâteaux et confiseries

Bien que je comprenne votre objection à nous arrêter à ce rayon j’aimerai tout de même que nous y jetions un œil afin que je puisse vous montrer quelques choses. Ici nous ne parlerons même pas des bonbons chimiques ou des biscuits pour enfants, non,  en fait j’aimerai porter votre attention plutôt sur les biscuits dit “diététiques” qui sont très utilisés pour couper la faim lors des régimes ou simplement en cas de creux durant la journée.

Comme pour les produits bio, le packaging est fait pour vous donner l’impression que c’est léger et bon pour votre ligne mais en réalité il s’agit de biscuits très sucrés composés à 30% de glucides minimum. En plus ils ont un index glycémique élevé et après en avoir manger un vous allez avoir un pic d’insuline qui risque de vous faire piquer du nez rapidement. Lorsque vous avez une élévation du niveau de glycémie dû à la consommation de sucre, votre corps va sécréter de l’insuline pour transformer vos sucres en acide gras. En gros vous allez directement stocker ce sucre en gras !

Tout l’inverse de ce que vous voulez en fait !

Ainsi pour les petit creux de la journée, je vous conseillerais de manger une pomme ou mieux, consommez des noix, noisette, amande ou noix du brésil. Ce sont pour moi les aliments par excellence pour couper la faim sans faire exploser votre glycémie !

Résultat des courses

Ainsi nous pouvons commencer à nous diriger vers la caisse ou la charmante caissière n’a pas encore été remplacée par une machine automatique (mais ça ne saurai tarder). Le résultat des courses est donc bien maigre, nous nous retrouvons avec un panier contenant les rares produits encore comestibles. Du véritable miel bio, des herbes aromatiques et épices, de l’huile d’olive pressée à froid, un bon beurre de baratte (à consommer avec modération), quelques légumes ayant bonne mine et des oeufs bio (mais néanmoins issus de l’élevage intensif et dans des conditions douteuses).

Bref les courses aux supermarché sont bien maigres en volume et maigres en apport d’aliments vivants et nourrissants !

Il est urgent de redécouvrir le marché de votre ville et village ou les petits producteurs se regroupent pour vous fournir des bons produits le Samedi ou Dimanche matin. Discutez avec ces vendeurs et vous arriverez à dissocier les revendeurs qui se fournissent à Rungis des véritables maraîcher dont c’est le métier. Vous vous habituerez très vite à cette nouvelle routine qui ne prend pas plus de temps que de se rendre au supermarché.

Recevez gratuitement la lettre Santé 100%

Chaque semaine dans votre boite email, retrouvez les astuces d’Henri Raymond pour garder la pleine santé de manière naturelle. Une mine d’informations capitales sur les plantes, les huiles essentielles, les aliments ainsi que des recettes pour votre beauté et votre bien-être physique et mental.

En vous inscrivant votre email restera confidentiel (voir notre politique de confidentialité) et vous recevrez régulièrement la lettre santé 100%, un lien pour vous désinscrire sera présent à chaque fin d’email.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *