Avec l’avènement du bio et du manger plus sain, on a vu débarquer dans nos supermarchés de plus en plus de petites bouteilles de ce fameux sirop aux “myriades de vertus”. Il suffit de regarder le packaging de ces bouteilles pour voir tous les indicateurs d’un produit merveilleux mais en réalité ce produit n’est pas aussi incroyable pour votre santé que pour la santé financière des industriels qui la vendent ! En effet avec un prix 6 fois plus cher que le sucre classique il s’agit de la poule aux oeufs d’or des industriels !

Un produit surfant sur la mode du manger mieux

“Haut pouvoir sucrant”, “indice glycémique faible”, “pour sucrer naturellement”, etc … Les étiquettes donnent envie mais tout cela n’est que de la poudre aux yeux car le sirop d’agave n’apport rien de réellement bon pour notre santé. Tout d’abord le sirop d’agave est du sucre sous forme de fructose (le sucre du fruit), il est certes un peu moins calorique que du sucre roux ou raffiné (à base de saccharose) mais la différence est subtile car on est sur une réduction de 15 à 20% seulement en terme de calorie.

Avec la mode du bio et du manger mieux on oublie souvent le manger local, car l’agave est produite au Mexique soit à plus de 6000 kilomètres de la France.

L’agave ressemble à de l’aloe-verra et met plus de 6 ans à pousser pour pouvoir produire du sirop. Une fois récolté il faut la transporter pour l’acheminer jusque dans les usines de transformations pour la voir atterir dans les rayons de nos supermarchés.

Avec de telles distances il est particulièrement difficile de certifier une agriculture biologique et la pureté du produit, comme nous le verrons plus bas les producteurs ne se gênent pas pour diluer le sirop d’agave avec du sucre de canne ou de maïs pour augmenter leurs marges.

Le fructose du sirop d’agave

Les étiquettes des bouteilles de sirop à base d’agave et la facilité d’utilisation du produit nous pousse à en mettre trop. On se dit que ce produit est sain et on se méfie moins de la quantité que l’on ajoute à nos plats et c’est la que le véritable problème commence…

Le fructose brut du sirop d’agave est acheminé vers le foie ou il sera stocké ou utilisé, apporté en trop grande quantité trop rapidement il sera directement stocké sous forme de graisse. De plus avec le sirop d’agave il n’y a pas de fibre qui permettent de ralentir l’absorption du fructose par le foie. Ce dernier va se retrouver bombardé par une importante quantité de fructose qui peu sur le long terme endommager cet organe vital.

Il suffit de quelques cuillères à café de sirop d’agave pour que le foie se retrouve submergé et stressé par une grande quantité de fructose à traiter, petit à petit le foie va s’entourer d’une couche de graisse qui le rendra moins réactif et beaucoup moins efficace, c’est la porte ouverte à bien des maux.

Le beau discours de l’apport calorique faible

Des sirops industriel rarement purs

 

Recevez gratuitement la lettre Santé 100%

Chaque semaine dans votre boite email, retrouvez les astuces d’Henri Raymond pour garder la pleine santé de manière naturelle. Une mine d’informations capitales sur les plantes, les huiles essentielles, les aliments ainsi que des recettes pour votre beauté et votre bien-être physique et mental.

En vous inscrivant votre email restera confidentiel (voir notre politique de confidentialité) et vous recevrez régulièrement la lettre santé 100%, un lien pour vous désinscrire sera présent à chaque fin d’email.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *