Les oméga-3 sont un type spécifique d’acide gras polyinsaturé, ce qui signifie qu’ils contiennent plus d’une double liaison dans leur structure chimique. Le « 3 » fait référence à l’endroit où se produit la première double liaison dans la structure chimique. Les oméga-3 sont extrêmement importants. Ils ont de nombreux avantages pour la santé du corps et du cerveau.

Avantages

Les oméga-3 sont un nutriment essentiel pour la santé en général. Votre corps ne produit pas d’oméga-3, c’est-à-dire qu’ils sont des « acides gras essentiels» – vous devez les consommer.

En ce qui concerne les avantages des oméga-3, il y a rarement des nutriments qui réunissent autant de résultats positifs pour la santé dans un seul composé. L’avantage le plus connu des oméga-3 est une réduction du risque de cardiopathie, mais ce n’est pas le seul avantage à avoir beaucoup d’oméga-3 dans votre alimentation : du développement fœtal à la fonction rétinienne à la gestion du poids, ces acides soutiennent et favorisent une santé optimale pour quiconque.

Inconvénients

Les effets secondaires les plus fréquents de l’huile de poisson sont l’indigestion et les gaz.  Les suppléments d’oméga-3 (DHA / EPA) peuvent rendre les saignements plus probables. Si vous souffrez d’hémorragies – ou prenez des médicaments susceptibles d’augmenter les saignements, tels que Coumadin, Plavix, Effient, Brilinta et certains AINS – parlez-en à un médecin avant de prendre des suppléments d’oméga-3.

Dans quels aliments trouver des omégas 3 ?

Les poissons sont riches en oméga-3. Ceux-ci inclus : les anchois, les poissons bleus, les harengs, le maquereau, le Saumon (sauvage a plus d’oméga-3 que l’élevage), les sardines, l’esturgeon, la truite de lac, le thon. Les bonnes sources alimentaires d’oméga-3 sont : les noix, la graine de lin et l’huile de lin, l’huile de canola, l’huile de soja.

Il existe également des supplément d’oméga-3 sous forme de capsule orale, capsule orale à libération retardée, liquide oral, kit oral, comprimé oral, à croquer.

Dans quel cas augmenter ses apports en oméga 3 ?

  • Pour la dépression, l’anxiété : Des études indiquent que les personnes qui consomment régulièrement des oméga-3 risquent moins de souffrir de dépression. De plus, lorsque les personnes souffrant de dépression ou d’anxiété commencent à prendre des suppléments d’oméga-3, leurs symptômes s’améliorent. Il existe trois types d’acides gras oméga-3 : l’ALA, l’EPA et le DHA. Parmi les trois, l’EPA semble être le meilleur pour lutter contre la dépression.
  • Les oméga-3 peuvent améliorer la santé des yeux : le DHA, un type d’oméga-3, est un élément structurel majeur de la rétine de l’œil. Lorsqu’on n’obtient pas assez de DHA, des problèmes de vision peuvent survenir. Recevoir suffisamment d’oméga-3 peut réduire le risque dégénérescence maculaire, l’une des principales causes de lésions oculaires permanentes et de cécité dans le monde.
  • Les oméga-3 peuvent favoriser la santé du cerveau pendant la grossesse et à la naissance : Les oméga-3 sont essentiels pour la croissance et le développement du cerveau chez les nourrissons : le DHA représente 40% des acides gras polyinsaturés dans le cerveau et 60% dans la rétine de l’œil. Il n’est donc pas surprenant que les nourrissons nourris avec une préparation enrichie de DHA aient une meilleure vue que les nourrissons nourris sans une préparation. Obtenir suffisamment d’oméga-3 pendant la grossesse est associé à de nombreux avantages pour votre enfant, notamment : une intelligence accrue, une meilleure communication et des aptitudes sociales, moins de problèmes de comportement, diminution du risque de retard de développement, diminution du risque de TDAH, d’autisme et de paralysie cérébrale.
  • Bon pour la santé cardiaque : L’un des avantages les plus connus des oméga-3 est la façon dont ils affectent les facteurs de risque associés aux maladies cardiaques.
  • Réduire les symptômes du syndrome métabolique: L’ensemble des facteurs de risque connus sous le nom de syndrome métabolique comprend l’obésité abdominale, une glycémie élevée, des taux de triglycérides élevés, une pression artérielle élevée et un taux de cholestérol HDL faible. Ces facteurs de risque indiquent un risque élevé de développer une maladie cardiaque, un accident vasculaire cérébral ou un diabète. Plusieurs études ont montré qu’une supplémentation en oméga-3 atténue les symptômes du syndrome métabolique et peut aider à vous protéger des maladies connexes.
  • Régulation du cholestérol : la recherche révèle que les niveaux de cholestérol sont bénéfiques pour les oméga-3 en augmentant les taux de HDL (le «bon») cholestérol, bien que certains résultats montrent également une légère augmentation du cholestérol LDL.
  • Réduire l’hypertension artérielle : une étude de 2010 a révélé que trois portions de saumon chaque semaine permettaient de faire baisser la pression artérielle chez les jeunes personnes en surpoids sur une période de huit semaines. Bien que ceci ne soit pas une preuve définitive que la pression artérielle des oméga-3 abaisse, il s’agit d’un résultat préliminaire encourageant.
  • Prévention de l’accumulation de plaque : En préservant les artères, les oméga-3 peuvent aider le corps à empêcher l’accumulation de plaque, responsable du durcissement et de la restriction des artères.
  • Aide à prévenir le cancer du sein : La consommation de poisson riche en oméga-3 pourrait également aider à prévenir le cancer du sein. La recherche dans les pays asiatiques où les fruits de mer sont couramment consommés montre par exemple une réduction des taux de cancer du sein. Les scientifiques qui travaillent spécifiquement dans le domaine du cancer du sein recommandent depuis longtemps l’addition d’oméga-3, bien que toutes les études ne montrent pas les mêmes résultats positifs.
  • Les oméga-3 peuvent combattre l’inflammation : les acides gras oméga-3 peuvent réduire la production de molécules et de substances liées à l’inflammation, telles que les éicosanoïdes inflammatoires et les cytokines.

Quel dosage pour les Oméga-3 ?

Les Oméga-3 sont comprises dans certaines aliments. Ils sont donc administrer par voie orale.

Il n’y a aucune directive officielle concernant la quantité appropriée d’oméga-3 que vous devriez consommer chaque jour. Cependant, la plupart des organisations conviennent qu’au moins deux portions d’une portion de poisson de 3,5 onces (de préférence grasse) par semaine constituent un bon début. Cela équivaut à environ 500 milligrammes d’EPA / DHA chaque jour. Diverses études recommandent de traiter jusqu’à 4 000 milligrammes par jour, bien que les valeurs varient.

Les autres compléments alimentaires

Recevez gratuitement la lettre Santé 100%

Chaque semaine dans votre boite email, retrouvez les astuces d’Henri Raymond pour garder la pleine santé de manière naturelle. Une mine d’informations capitales sur les plantes, les huiles essentielles, les aliments ainsi que des recettes pour votre beauté et votre bien-être physique et mental.

En vous inscrivant votre email restera confidentiel (voir notre politique de confidentialité) et vous recevrez régulièrement la lettre santé 100%, un lien pour vous désinscrire sera présent à chaque fin d’email.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *